Sous-compteur électrique : tout savoir pour réduire sa consommation d’électricité

Un sous-compteur électrique est utile pour suivre précisément la consommation électrique d’une habitation individuelle ou collective. Fonctionnement, installation, avantages : zoom sur ce dispositif de comptage.

Qu’est-ce qu’un sous-compteur électrique ?

Un sous-compteur électrique, également appelé compteur divisionnaire ou défalcateur, est un appareil de comptage qui permet de suivre la consommation d’électricité d’une habitation par type d’usage (chauffage, éclairage…) ou de la répartir entre différents résidents d’un même bâtiment.

Suivre les consommations électriques selon les usages

Installé sur le tableau électrique de l’habitation et relié au compteur principal, le sous-compteur permet de suivre la quantité d’électricité délivrée selon les usages : chauffage, éclairage, production d’eau chaude sanitaire…  Selon la façon dont il est configuré, elle peut également permettre de suivre la consommation électrique d’une habitation par pièce ou par étage.

Assurer la répartition des charges

 

Utilisé à des fins de répartition de charges dans un immeuble collectif, le sous-compteur permet de mesurer la quantité d’électricité fournie pour chaque appartement. Les sous-compteurs destinés à la répartition des charges entre locataires et donc à la facturation de l’électricité doivent obligatoirement être certifiés MID.

Bon à savoir: La norme RT 2012 précise que toute habitation individuelle ou collective doit être équipée d’un dispositif permettant de mesurer la consommation d’énergie et d’en informer les occupants au moins une fois par mois.

 

Quelle différence entre un sous-compteur électrique non connecté et connecté ?

On distingue sous-compteur électrique connecté et sous-compteur électrique non-connecté. La différence ?

  • Le sous-compteur classique dispose d’un écran LCD sur lequel s’affiche la répartition de la consommation électrique en kWh.
  • Le sous-compteur connecté permet quant à lui de suivre la consommation électrique depuis un Smartphone, une tablette ou un ordinateur. Les fonctionnalités de l’application de destination permettent de suivre la consommation électrique en temps réel dans une optique de maîtrise des coûts.

Qu’il soit ou non connecté, un sous-compteur est installé sur le tableau électrique. Il est directement relié au compteur d’énergie principal.

Comment installer un sous-compteur électrique connecté ?

Un sous-compteur connecté est simple à installer. Vous pouvez le poser vous-même ou faire appel à un professionnel.

Faire appel à un professionnel

Pour faire poser un sous-compteur connecté, il faut solliciter un électricien. Cet expert des travaux électriques saura vous conseiller utilement quant au choix d’un appareil de comptage adapté à votre installation et à vos besoins. Surtout, il saura l’installer et le raccorder dans les règles de l’art.

Poser soi-même un sous-compteur connecté

  1. Sélectionnez un sous-compteur adapté à l’ampérage de votre installation électrique.
  2. Consultez le schéma de branchement de votre sous-compteur connecté.
  3. Équipez-vous de tournevis plats, de gants de protection et d’une pince à dénuder.
  4. Coupez l’alimentation électrique au disjoncteur principal de l’habitation.
  5. Clipsez le sous-compteur sur des rails DIN de votre tableau électrique.
  6. Reliez le sous-compteur et le compteur principal, puis le sous-compteur au circuit électrique.
  7. Remettez-le courant.

Se protéger des risques électriques

Les dangers liés aux travaux électriques sont réels : électrisation, électrocution, risque incendie… Afin de garantir votre sécurité, il est préférable de solliciter un électricien dès lors que vous n’êtes pas parfaitement à l’aise avec ce type de travaux.

Pourquoi installer un sous-compteur électrique connecté ?

Le compteur divisionnaire connecté est principalement utilisé dans une optique de maîtrise des dépenses énergétiques. Et pour cause : comprendre la répartition des dépenses d’électricité permet d’ajuster sa consommation et de réaliser des économies d’énergie.

En l’occurrence, le sous-compteur connecté permet d’identifier précisément les consommations électriques par type d’usage : chauffage, eau chaude sanitaire, éclairage, prises de courant… Il permet également de connaître la consommation électrique d’appareils spécifiques : lave-linge, chauffe-eau, gros appareils électroménagers…

L’application à laquelle le sous-compteur est connecté détaille ensuite les données de consommation exprimées en kWh. Certaines applications de suivi des consommations d’électricité, comme celle de l’éco compteur Legrand, précisent par exemple :

  • la puissance instantanée de chaque circuit en watts ;
  • l’historique des consommations par jour, mois ou année ; 
  • les consommations exprimées en kWh et leur équivalence en €.

L’analyse de ces informations permet de mieux comprendre le profil de consommation du foyer et d’opérer des ajustements pour réduire les factures d’électricité.

Comment optimiser sa consommation d’électricité ?

En moyenne, le chauffage pèse pour 62% des dépenses énergétiques des maisons françaises, contre 11% pour la production d’eau chaude sanitaire et 7% pour la cuisson. Le fonctionnement des appareils électriques représente 20% des factures d’énergie. Faire fonctionner les appareils électriques pendant les heures creuses permet de réaliser d’intéressantes économies sur ses factures d’énergie.