Quel est le prix de rachat du kilowatt en 2021 ?

L’installation de panneaux solaires chez soi permet l’autoconsommation d’électricité. Si l’énergie produite est supérieure à la consommation du bâtiment, l’excédent est alors injecté dans le réseau et peut être vendu : on parle alors de rachat du surplus d’électricité.

Quel est le prix de rachat de l'électricité photovoltaïque ?

Le prix de rachat de l’électricité photovoltaïque dépend de trois critères principaux et il est réévalué tous les 3 mois par la Commission de Régulation de l’Energie (CRE).

 

  • vente partielle ou totale de l’électricité générée : En effet, si vous installez des panneaux solaires pour autoconsommer l’énergie produite et vendre le surplus, le prix de rachat ne sera pas le même que si vous vendez l’intégralité de votre production ;
  • la puissance de l’installation photovoltaïque ;
  • le type d’intégration des panneaux solaires.

 

L’autoconsommation solaire : Elle vous permet de produire votre propre électricité photovoltaïque grâce à l’installation de panneaux solaires à votre domicile. Cette énergie est directement utilisée chez vous pour l’alimentation des appareils électriques. Si l’électricité produite est supérieure à celle utilisée, vous pouvez vendre automatiquement le surplus à EDF O.A..

Du , les tarifs de vente du surplus d’électricité photovoltaïque sont les suivants :

 

Puissance de l’installation photovoltaïque

 

Prix du surplus (€/kWh)

kWc

0.10

kWc

0.10

36  kWc

0.06

100 kWc

0.06

 

Ces tarifs ne sont pas très élevés, mais au bout de 20 ans, ils peuvent représenter de 5000 à 8000 €, ce qui n’est pas négligeable. Les contrats de revente d’EDF O.A. ont une durée de 20 ans. Après cette période, il est possible :

 

  • d’investir dans une batterie afin de stocker le surplus d’électricité produite ;
  • de signer un nouveau contrat de rachat avec un autre fournisseur d’électricité ;
  • d’envoyer le surplus dans le réseau gratuitement.

 

 

Le rachat d’électricité photovoltaïque produite chez les particuliers se développe de plus en plus, il sera bientôt possible de vendre le surplus pendant toute la durée de vie de l’installation solaire.

De plus en plus de français privilégient aujourd’hui l’autoconsommation. Il est cependant possible de vendre la totalité de l’électricité produite par vos panneaux solaires, sans la consommer. L’énergie est alors automatiquement injectée sur le réseau : on parle alors de vente totale.

 Dans ce cas, voici les tarifs de rachat de l’électricité photovoltaïque, du 1er avril au 30 juin 2021 : 

 

Puissance de l’installation solaire

 

Prix de vente (en vente totale) (€/kWh)

 

 

kWc

 

0.1779

 

9  kWc

 

0.1512

 

36   kWc

 

0.1095

 

100  kWc

 

0.0952

 Cas particulier : les installations solaires au sol

 Il existe deux types de soutien aux énergies renouvelables : Le guichet ouvert et la procédure de mise en concurrence. La plupart des installations photovoltaïques de toiture sont concernées par la première option. Les installations au sol, quant à elles, bénéficient uniquement de la deuxième. L’électricité qu’elles génèrent ne peut donc être vendue qu’à la suite d’un appel d’offres. Cette option est généralement réservée aux professionnels du solaire. En effet, un appel d’offres ne peut pas être remporté par de petites installations dont la puissance est insuffisante.

 Pour les professionnels, il est également possible de faire installer des panneaux photovoltaïques sur le toit d’une entreprise ou d’un hangar et de bénéficier, comme les particuliers, du tarif d’achat photovoltaïque en guichet ouvert. Dans ce cas, il est souvent préférable d’opter pour la vente totale afin de sécuriser l’investissement. 

Qui achète l'électricité et à quel prix ?

Si vous disposez de panneaux photovoltaïques raccordés au réseau électrique, il vous est possible de vendre l’énergie produite. Deux possibilités s’offrent à vous : la vente du surplus d’énergie ou la vente totale de la production.

Les gestionnaires du réseau électrique, EDF ou l’un de ses concurrents rachètent l’électricité produite par les installations solaires de particuliers.

 EDF a pour obligation de racheter l’électricité produite raccordée au réseau aux tarifs fixés par les pouvoirs publics. Si vous souhaitez revendre l’énergie générée par votre installation photovoltaïque à un concurrent d’EDF, cela est également possible. Il faut alors s’assurer qu’il soit mentionné dans l’article 23 de la loi n°46-628 du 8 avril 1946. En effet, pour pouvoir racheter l’électricité, il doit s’agir d’une entreprise de distribution à économie mixte, c’est-à-dire que l’État ou une collectivité publique doit en posséder la majorité.

 Il suffit alors d’établir un contrat d’obligation d’achat avec le gestionnaire du réseau afin de lui revendre l’énergie produite. Ces contrats imposent aux fournisseurs d’énergie l’achat du surplus ou de la totalité de la production électrique. Ils ont généralement une durée de 20 ans. Les tarifs de rachat sont fixés par l’État, ils sont donc identiques, quel que soit le fournisseur choisi.

Comment vendre de l'électricité à EDF ?

EDF est mandaté par l’État pour le rachat de l’électricité solaire produite par les particuliers et les professionnels possédant une installation photovoltaïque depuis février 2000. EDF O.A. (EDF Obligation d’Achat) est une filiale d’EDF qui gère les contrats de rachat d’électricité auprès des producteurs d’énergie photovoltaïque disposant d’une installation éligible au système « guichet ouvert ».

 Pour vendre l’électricité produite par votre installation solaire, une fois mise en service, il vous faut contacter EDF O.A. pour souscrire un contrat.

 Ce contrat comporte :

  • le prix de vente de l’électricité produite ;
  • la date de la facture annuelle ;
  • le montant de la prime à l’autoconsommation.

 

Il suffit après de facturer, une fois par an, votre énergie sur le site internet d’EDF O.A. après relevé de vos compteurs. Ce relevé est facilité pour les possesseurs d’un compteur Linky.

Bon à savoir : La prime à l’autoconsommation est une aide de l’État, qui peut également être révisée tous les 3 mois. Elle est calculée selon la puissance de l’installation photovoltaïque.

 

Voici le montant de l’aide à l’autoconsommation au deuxième trimestre 2021 :

 

Puissance de l’installation photovoltaïque

 

 

Montant de l’aide (par kWc) en €

kWc

380

kWc

280

36  kWc

160

100 kWc

80

 Pour pouvoir bénéficier de cette prime, votre installation solaire doit :

  • être posée par un installateur certifié RGE ;
  • être installée parallèlement à la toiture ou sur une toiture plate, ou encore avoir une fonction de brise-soleil, de garde-corps, de bardage, d’ombrière, de pergola ou de mur-rideau ;
  • être en autoconsommation avec vente du surplus.

 Bon à savoir : Les installations photovoltaïques au sol ne permettent pas de vendre l’électricité produite, elles dépendent d’un système de vente différent.

Est-ce rentable de faire installer des panneaux photovoltaïques ?

Voici, en 2021, le taux de rentabilité moyen de différents types d’investissements :

 

Type d’investissement

 

 

Taux de rentabilité en 2021

Immobilier

4,5 %

Assurance vie

1,5 %

Livret A

0,5 %

Panneaux solaires

± 10 %

 L’installation de panneaux photovoltaïques permet :

  • de réduire le montant de vos factures d’électricité jusqu’à 50 % ;
  • ou de générer jusqu’à 1800 € chaque année grâce à la vente de votre production d’énergie ;
  • d’être rentabilisée au bout de 8 à 14 ans, selon le degré d’ensoleillement. Elle est rentable partout en France, quelle que soit la région.

 

Cependant, la rentabilité d’une installation de panneaux photovoltaïques dépend de plusieurs critères :

  •  l’ensoleillement du lieu de l’installation ;
  • les frais d’acquisition et de pose du matériel ;
  • la puissance de l’installation solaire qui est exprimée en kWc (kilowatt-crête) et désigne la puissance maximale de production générée par un panneau photovoltaïque.
  • le type de panneau : monocristallin, polycristallin ou amorphe ;
  • le type de pose (intégration au bâti (IAB) ou sur toiture.

 

L’un des premiers critères à prendre en compte pour définir la rentabilité d’une installation photovoltaïque est la toiture. Il y a 4 points principaux qui influent sur le rendement :

  • le niveau d’ensoleillement de l’habitation ;
  • l’orientation du logement : idéalement, les panneaux solaires en France sont orientés au Sud, afin de pouvoir capter un maximum de luminosité, quelle que soit la saison. L’orientation vers l’Est, l’Ouest, le Sud-Est ou le Sud-Ouest peut également convenir.
  • l’inclinaison du toit : une inclinaison de 30 à 35° est idéale . Les ombrages éventuels projetés, qu’ils viennent d’obstacles proches ou lointains : Si la toiture est partiellement ombragée, la pose des panneaux sera adaptée. En revanche, si la toiture est totalement ombragée tout au long de la journée, l’installation ne sera pas rentable. Dans ce cas, il est plutôt conseillé de faire installer les panneaux solaires sur le toit d’une dépendance ou encore au sol.
  • la durée d’ensoleillement annuelle en France est favorable à l’énergie solaire. Elle est comprise entre 1600 et 2500 heures.

 

Un autre facteur à prendre également en compte est le prix d’installation. Les prix sont très variables, selon le type de panneau et la puissance désirée.

  • pour une installation de 3kWc, on compte en moyenne entre 5500 et 8000 € ;
  • une installation de 6 kWc coûte entre 6000 et 10000 € ;
  • pour bénéficier d’une puissance de 9 kWc, il faut généralement compter entre 14500 et 19000 €.

 

Il n’y a pas réellement de coût d’entretien et de nettoyage. En effet, les panneaux sont inclinés et les salissures s’écoulent seules grâce à la pluie et au vent. Cependant, si vos panneaux solaires comportent un onduleur, il faudra certainement le remplacer au bout de 8 à 12 ans. Les micro-onduleurs, quant à eux, ont une garantie de 20 ans.

 Si vous optez pour l’autoconsommation, vous pouvez revendre le surplus d’énergie produite et également bénéficier de la prime à l’autoconsommation. Vous devrez néanmoins vous acquitter du Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Électricité (TURPE). Pour le 2ème trimestre 2021, le montant du TURPE sera de 10.51 € TTC dans le cas d’une autoconsommation avec vente du surplus et de 42.62 € dans le cas d’une vente totale.

Bon à savoir : En moyenne, en autoconsommation, l’investissement permet de récupérer votre mise 3.7 fois. Quelle que soit l’option choisie, faire installer des panneaux solaires en France, dans de bonnes conditions, est rentable quelle que soit la région de résidence.