Vélo à assistance électrique : faites le bon choix !

Mobilité

Vélo à assistance électrique : faites le bon choix !

Publié le
Vignette

Vous êtes-vous déjà demandé comment font les Hollandais pour retrouver leur monture dans les parkings saturés de vélos à Amsterdam ? Et bien choisir un vélo électrique dans un magasin spécialisé relève aujourd’hui du même exploit.

30 000 vélos vendus en 2010, 130 000 en 2016 : le moins que l’on puisse dire, c’est que le vélo à assistance électrique (VAE) a la cote. Et les modèles disponibles sur le marché ne manquent pas : VTC, VTT, vélo de ville ou de trekking … il y en a pour tous les goûts !

Voici quelques pistes qui devraient vous aider à faire votre choix.

 

Êtes-vous vraiment fait pour le vélo électrique ?

Le maillot jaune poussin, le cuissard qui moule élégamment votre anatomie et la gourde en plastique qui donne à votre eau un goût inimitable vous sont absolument étrangers ? Aucune importance : vous n’avez pas besoin d’avoir l’âme d’un.e cycliste pour vous mettre au vélo électrique !

Avec l’assistance électrique, c’est vous qui choisissez l’effort à fournir quand vous pédalez. Si vous le souhaitez, vous pouvez ainsi filer à 25km/h sans verser la moindre goutte de sueur. Et démarrer aux feux, franchir une côte ou transporter votre progéniture peut devenir un jeu d’enfant.

Surtout, le VAE est devenu le must des déplacements urbains. Il permet d’éviter les embouteillages et les problèmes de stationnement. Et fait gagner du temps : quand le trafic est chargé, il faut seulement 12 mn pour parcourir 3 km à vélo, quand il en faut 27 en voiture.

 

Quel modèle, pour quels trajets ?

Vignette

Si vous ne vous sentez pas de porter votre vélo dans les escaliers jusqu’à chez vous pour le recharger, mieux vaut choisir un modèle avec une batterie amovible que vous pourrez brancher où et quand vous voulez.

Plus globalement, prenez un vélo adapté à votre mode de vie. Si vous faites moins de 11km aller-retour pour vous rendre au travail et que vous déposez un enfant à l’école, optez pour le confort d’un cadre à col de cygne : il préserve le dos et évite les risques de chute quand on l’enfourche.

Si, en revanche, vos trajets sont longs et que vous combinez vélo et transports en communs, préférez un modèle pliable : il est plus cher mais il a l’avantage d’être plus logeable et plus facile à porter.

Enfin, évitez les achats sur internet : vous devez absolument essayer votre VAE avant de l’acheter. N’hésitez pas à investir dans un bon vélo (en-dessous de 1200€, les fabricants ont tendance à sacrifier la qualité des finitions) et dans un bon antivol (pour être fiable, il doit coûter entre 10 et 15% de la valeur du VAE). Et envisagez de souscrire une assurance contre le vol et la casse en utilisant un comparateur en ligne comme celui-ci.

 

Quelle batterie, pour quelle autonomie ?

Le choix de la batterie est très important. Les VAE pèsent entre 13 et 30 kg et il n’y a rien de pire qu’un vélo à assistance… sans assistance : pour ceux qui n’ont pas une condition physique au sommet, ce n’est plus un vélo, mais un âne mort qu’il faudra traîner.

Les capacités de la batterie sont exprimées en watts/heure. En principe, 300 Wh suffisent à un trajet quotidien de 3 km aller et 3 km retour, tandis qu’au-delà de 20 km, une batterie de 400, voire de 500 Wh, est conseillée.

Mais, en réalité, l’autonomie de la batterie varie beaucoup en fonction de l’usage que vous en faites. Si vous transportez vos enfants, si les reliefs sont très marqués, si vous êtes en surpoids et si vous réglez sans cesse l’assistance à son maximum, ses performances réelles n’auront pas grand-chose à voir avec celles annoncées.

Pour être sûr de faire le bon choix, calculez l’autonomie réelle de votre VAE. L’application d’EbikeMaps prend en compte toutes les caractéristiques qui vous concernent et vous propose une sélection des vélos les plus adaptés à votre profil et les mieux notés par sa communauté.

Une fois le vélo acheté, vous pourrez également utiliser un calculateur d’itinéraire personnalisé : celui d’EbikeMaps (toujours les mêmes, mais ils sont formidables !) vous permet de choisir le meilleur trajet et vous aide à adapter votre effort afin d’économiser votre batterie.

Autre possible, le premier ordinateur de bord tout en un de Bosch, Nyon, vous montre toutes les informations de conduites en un clin d’œil : heure, vitesse, itinéraire, autonomie, distance ou état de charge de la batterie.

 

Quels équipements, pour quel confort ?

La pratique du vélo, pour qu’elle soit parfaitement sûre et confortable, exige un certain niveau d’équipement.

Pour voir et être vu, choisissez un système d’éclairage à Led, enfilez un gilet jaune ou recouvrez votre sac d’une housse réfléchissante, et customisez votre vélo à l’aide de bandes auto-réfléchissantes. Brillant de mille feux, vous serez magnifiques et en sécurité.

Pour une conduite en toute sécurité, fixez des rétroviseurs même s’ils ne sont pas obligatoires sur certains VAE : ils changent radicalement l’angle de vision. Le summum de la sécurité pour les Geeks : s’équiper d’un casque ou d’un sac munis de Led qui indiquent vos changements de direction. Beaucoup plus visibles qu’un bras qui se lève, ils sont très efficaces.

Pour votre confort, achetez des sacoches que vous placerez sur le porte bagage : dans leur version urbaine, elles se détachent facilement et sont assez élégantes pour être portées en bandoulière. Glissez-y une veste ou un poncho imperméable et un pantalon de pluie : ils seront précieux si un petit crachin s’invitait sans crier garde.

Enfin, quelle que soit la distance que vous parcourez, portez un casque : même s’il n’est pas obligatoire, il est la condition première de votre sécurité !

Vignette
Économies garanties

Réduction de 10% sur le prix HT du kWh du gaz et de l'électricité verte.

Vignette
Changement facile

Sans coupure lors du changement, sans intervention chez vous.

Vignette
Sans engagement

Libre de changer à tout moment, sans frais, sans pénalité.

Vignette
Service client

Nous sommes à votre écoute 7j/7 de 8h à 20h.

a souscrit à l'offre
Fermer