Produire sa propre électricité

Électricité

Produire sa propre électricité

Publié le
Vignette

Vous disposez d’une énergie renouvelable abondante et gratuite : le vent, l’eau, le soleil… Et vous voulez produire vous-même votre électricité ? Voici quelques conseils éclairés pour vous aider à bien choisir et bien gérer votre future installation.

 

Un cours d’eau passe sur votre terrain

 

Vous pouvez installer une hydro turbine qui sera actionnée par la force du courant. C’est propre et efficace, mais il y a quelques contraintes :

 

  • Vignette
    Si c’est un joli petit ruisseau qui coule en bas du jardin, ne comptez pas sur lui ! Pour rentabiliser votre investissement, vous avez besoin soit d’une rivière avec un fort débit, soit d’une chute d’eau de plus d’1 mètre de haut.
  • Préparez-vous à faire la chasse aux autorisations. Avant de vous lancer, vous devez faire réaliser une étude de faisabilité, déposer une demande de droit d’eau auprès des services de l’Etat et, enfin, obtenir un permis de construire ou une autorisation de travaux. Ces démarches prennent en moyenne 2 ans et sont sans garantie de résultat.

 

Si vous voulez vraiment vous éclairer et vous chauffer de cette manière, vous devez donc absolument vous armer de patience et vous montrer très persévérant !

 

Votre terrain est balayé par les vents

 

Vignette

Vous pouvez installer une éolienne dans votre jardin et produire de l’électricité que vous utiliserez pour votre propre usage, ou que vous revendrez pour en tirer un revenu. Mais attention ! Une éolienne coûte plus cher* que des panneaux solaires** : vous devez donc bien réfléchir à votre investissement et vous poser les bonnes questions.

 

Evitez les éoliennes de toit : elles sont plus simples à installer, mais elles peuvent induire des vibrations qui fragilisent le bâti. Préférez-leur un modèle classique, et assurez-vous que votre terrain est suffisamment grand et dégagé : vous ne pouvez pas installer votre éolienne à moins de 40m d’une maison.  

 

N’hésitez pas à prendre de la hauteur : plus une éolienne est haute, plus elle produit. Mais sachez aussi qu’au-delà de 12 mètres de haut, vous devrez demander un permis de construire.

 

Prenez le temps de tester la force du vent avant de vous engager et faites poser un mât de mesure durant les trois mois d’hiver, au moment où les vents sont les plus forts. C’est la seule garantie dont vous disposez pour vous assurer que votre investissement sera rentable.

 

Envisagez enfin votre éolienne comme un complément : l’électricité se stockant difficilement et le vent ne soufflant pas en continu (heureusement pour vous !), votre production ne pourra pas couvrir tous vos besoins en énergie.

 

* entre 10 000 et 40 000 €

** entre 7 000 et 35 000 €
 

Le soleil brille au-dessus de votre tête

 

Vignette

Le soleil étant l’énergie la mieux partagée, il y a de fortes chances que vous puissiez en profiter pour produire votre électricité. D’autant que les panneaux solaires sont aujourd’hui assez répandus : ils sont fiables et beaucoup moins chers qu’autrefois.

 

Commencez par étudier les contraintes propres à votre situation.

  • Vous êtes locataire : vous devez impérativement passer par votre propriétaire. Vous devez surtout garder à l’esprit que vous n’êtes peut être que de passage : si vous quittez votre logement avant 8 ou 9 ans, il y a fort à parier que vous n’aurez pas rentabilisé votre investissement.
  • Vous êtes propriétaire d’un appartement :  vous devez obtenir l’accord de votre copropriété avant d’entamer les moindres travaux.
  • Vous êtes propriétaire d’une maison : vous devez déposer une déclaration préalable de travaux auprès de votre mairie.

Evaluez ensuite vos besoins exacts.

  • Vous devez déterminer la quantité de panneaux solaires qu’il vous faut en fonction de votre consommation quotidienne : une personne seule n’a pas les mêmes besoins qu’une famille de 5.
  • Vous devez également tenir compte des particularités de votre terrain. Votre situation géographique, la pente de votre toit et l’orientation de votre maison vont beaucoup jouer sur votre capacité de production.

Enfin, choisissez quel usage vous allez faire de votre électricité :

  • Si vous décidez de consommer votre électricité, imposez-vous la règle : « Je consomme l’électricité que je produis au moment où je la produis ». Le solaire produit surtout en journée et en été, pile au moment où vos besoins sont les moins importants : vous devez donc révolutionner votre manière de consommer et apprendre à programmer votre lave-vaisselle, votre lave-linge, et votre chauffe-eau durant la journée.
  • Pour être plus efficace encore, équipez-vous d’un dispositif de pilotage qui régule votre consommation en fonction de l’énergie disponible. Il se chargera lui-même de lancer vos équipements au moment le plus opportun.

 

Quelques exemples de systèmes de pilotage:

https://www.mylight-systems.com

https://www.comwatt.com/solutions-particuliers-autoconsommation/produits-autoconsommation-solaire/

 

Vous vous sentez prêt à devenir un citoyen autonome et économe ? Et bien, c’est à vous maintenant !

 

a souscrit à l'offre
Fermer