L'isolation de sa maison

Les travaux d’isolation peuvent, vous aider à éviter les déperditions de chaleur de votre domicile, mais aussi vous faire économiser jusqu’à 65 % sur votre facture d’énergie. Découvrez dans ce guide plus d’informations sur l’isolation d’une maison, notamment, les différents procédés, les isolants que vous pouvez utiliser, le coût des travaux ainsi que les aides auxquelles vous pouvez prétendre.

Pourquoi isoler sa maison ?

En plus d’améliorer votre confort, les travaux d’isolation d’un logement peuvent vous apporter divers avantages.

Limiter les pertes de chaleur

Selon l’Agence de la transition écologique ou Ademe, si votre maison n’est pas isolée, elle peut comporter plusieurs sources de déperditions de chaleur et d’énergie :

  •     25 % à 30 % de la perte de chaleur peuvent se faire par le toit, en raison notamment de son exposition au vent ou de sa surface en contact avec l’extérieur ;
  •     25 % à 30 % de chaleurs peuvent s’échapper par les murs ;
  •     l’air renouvelé et les fuites d’air, comme la cheminée, sont responsables de 20 % à 25 % de déperdition thermique ;
  •     près de 10 % à 15 % de pertes de chaleur sont dues aux fenêtres ;
  •     les planchers bas peuvent causer 7 % à 10 % de déperdition ;

Ainsi, en procédant à des travaux d’isolation, vous pourrez limiter ces déperditions de chaleur et d’énergie.

Des économies sur votre facture d'énergie

Une fois les pertes de chaleur maîtrisées, vous pourrez également limiter l’usage de vos systèmes de chauffage et de climatisation. Une bonne isolation thermique d’une maison peut vous faire économiser jusqu’à 65 % sur votre consommation d’énergie.

Une isolation phonique

Certains matériaux isolants peuvent, en plus d’isoler thermiquement votre maison, être de bons isolants phoniques. C’est le cas, par exemple, de la ouate de cellulose, de la laine de verre ou de la laine de roche.

Quels sont les différents procédés pour l’isolation de sa maison ?

Pour isoler efficacement une maison, vous pouvez entreprendre différents travaux.

L'isolation du toit

Comme il est responsable de près de 30 % de déperditions de chaleur, le toit est la première partie de la maison que vous devez isoler.

Pour cela, vous devez en isoler chaque partie :

  • les combles, qu’ils soient aménagés ou non ;
  • les charpentes ;
  • la terrasse.

Pour isoler le toit, 2 options s’offrent à vous :

  • une isolation par l’intérieur : cette solution est préconisée si vous ne prévoyez pas une réfection complète de votre toiture ;
  • une isolation par l’extérieur : cela vous permet de conserver les volumes habitables dans les combles.

L'isolation des murs

Afin de bien les isoler, vous pouvez opter soit :

  • pour une isolation thermique intérieure ou ITI : cette solution est facile à mettre en œuvre. En effet, elle consiste à installer un isolant directement sur les murs, grâce à une ossature métallique, qui soutient l’isolant, ou par doublage collé, un système constitué de plaque de plâtre et d’un isolant ;
  • pour une isolation thermique extérieure : elle consiste à installer des panneaux isolants, qui sont généralement en polyuréthane ou en polystyrène expansé sur la façade de votre maison.

L'isolation des fenêtres

Vous pouvez également engager des travaux d’isolation de vos fenêtres. Pour cela, vous pouvez

  • poser un survitrage sur une fenêtre existante ;
  • changer les joints de calfeutrage de la fenêtre ;
  • poser un film plastique isolant sur la vitre ;
  • installer des rideaux isolants, des volets roulants ou des battants devant la fenêtre ;
  • remplacer vos anciennes fenêtres par de nouvelles qui disposent d’une meilleure qualité isolante.

L'isolation du plancher

Isoler les planchers vous permet d’éviter de perdre jusqu’à 15 % d’énergie dans votre logement.

Pour cela, vous pouvez, choisir, soit :

  • une isolation par le bas : cette méthode consiste à installer un isolant sur la face intérieure du plancher. Elle est conseillée lorsque ce dernier se trouve au-dessus d’une pièce non chauffée et accessible, comme une cave, par exemple ;
  • une isolation par le haut : cette technique consiste à poser un isolant sur le plancher et à le recouvrir d’une chape. Cependant, comme il faut enlever le revêtement des sols pour pouvoir le faire, il est préférable d’avoir recours à cette méthode pour une construction ou lorsque vous rénovez.

Quels sont les meilleurs isolants thermiques ?

Avant de choisir votre isolant, vous devez prendre en compte certains critères :

  • la résistance thermique du matériau : sa capacité à résister aux variations de chaleur. Plus elle est élevée, plus les performances isolantes du matériau sont importantes ;
  • la conductivité thermique : elle caractérise la capacité d’un matériau à diffuser de la chaleur. Ainsi, plus cet indice est faible, plus le matériau est isolant.

Sur le marché, il existe différents types d’isolants thermiques, qui ont chacun leur spécificité. Ils sont classés en trois catégories.

Les isolants biosourcés

Les isolants biosourcés sont des matériaux issus de la biomasse végétale ou animale et sont ainsi plus respectueux de l’environnement que les autres matériaux :

  • la ouate de cellulose : elle est fabriquée à partir de papiers recyclés, mais dispose d’une grande résistante au feu, ainsi que d’une forte perméabilité à la vapeur d’eau  ;
  • la laine de bois : sa forte densité permet d’obtenir un excellent confort en été  ;
  • la laine de chanvre : elle dispose d’une forte perméabilité à la vapeur d’eau  ;
  • la laine de mouton : elle offre un grand confort en hiver ;
  • le liège expansé : il dispose d’une bonne résistance à la compression  ;
  • la laine de lin : ce matériau est un bon isolant thermique, mais aussi phonique.